Formé en octobre 2000 à Grenoble, et sous sa forme actuelle depuis mai 2005, le groupe SUNDRY évolue entre les sphères du metal, de la pop et du rock indépendant, jouant ainsi sur le contraste entre rock dur et mélodies aériennes.

Le quatuor s’appuie sur un cd 8-titres sorti en 2003 et un cd 3-titres (enregistré grâce à une subvention Jeunes Talents de la Mairie de Paris), annonciateur de leur 1er album en préparation, « Agréable Malaise ». Le groupe peaufine actuellement son expérience scènique, grâce à des dates à la Scène Bastille, au Tamanoir à Gennevilliers ou encore au Hard Rock Café Paris.

————————  Biographie détaillée  ————————–

Fondé en octobre 2000 à Grenoble, Sundry partait de la volonté d’être un fourre-tout musical, du fait de la passion et de l’ouverture d’esprit de ses membres. Les premières chansons étaient essentiellement fusion mais rapidement, le besoin de mélodies et les véritables influences du groupe l’ont rattrapé, et les compositions se sont tournées vers un mélange de metal et de pop.

A peine quelques mois après sa formation, le groupe se retrouva déjà sur scène. Dans un bar tout d’abord, puis dans une salle de concert grenobloise, l’Unplugged, en première partie d’un groupe de power-pop chambérien, Perth, devant environ 80 personnes. Alors étudiants, les membres se retrouvèrent éparpillés durant l’été. A la reprise, en octobre 2001, les ambitions avaient un peu changé. Les choses devinrent plus sérieuses, un tri fut fait parmi les 27 chansons composées durant la première  »année ». Une petite dizaine seulement ont été retenues, 8 d’entre elles figureront d’ailleurs sur le 1er enregistrement,  »Daydream » (mai 2003) .

Le 1er tournant de l’aventure fut l’intégration en février 2002 d’Aurélie au chant. Le groupe retrouva la scène en avril 2002 pour une soirée, devant une cinquantaine de personnes, et devait également jouer dans un festival étudiant à Grenoble (500 personnes étaient attendues) mais il fut annulé 2 jours avant à cause des résultats du premier tour des élections présidentielles. Ce fut un choc car le groupe travaillait pour ce concert depuis 3 mois. 2 membres décidèrent d’arrêter. L’aventure aurait pu finir là, mais des propositions pour jouer à la fête de la musique remirent Sundry en selle, qui joua le 21 juin 2002 à Grenoble devant 200-300 personnes dans des conditions un peu rudimentaires. Un concert très bien accueilli cependant qui mit fin à la période grenobloise, puisqu’il était prévu que David (guitare) rejoigne Aurélie sur Paris à la rentrée.

Après différents essais (basse et batterie) peu concluants pour remplacer les anciens membres, Pascal, batteur, aidera David et Aurélie à enregistrer le premier cd 8-titres. Cet enregistrement a été fait dans un studio de la région parisienne, l’Empreinte, à Savigny-le-Temple en seulement 4 jours (mai 2003). Il est un peu un hommage aux personnes qui ont fait partie du groupe jusqu’à présent, et notamment les membres fondateurs.

Plus tard, David et Aurélie ont été rejoint par différents membres, plus ou moins temporaires. En novembre 2003, il fut sélectionné pour jouer aux tremplins de l’Ile de France, et joua à Chatou le 26. Plus récemment, le 25 septembre 2004, on a pu voir le groupe à la Fnac St-Lazare, pour un concert acoustique au forum.

Enfin, en 2005, le groupe se stabilisa avec l’arrivée de Louis (batterie) et Mansuy (basse). Avec cette stabilité apparut une cohésion, et bien sûr, des ambitions. Grâce à une subvention Jeunes Talents obtenue auprès de la mairie de Paris, un cd 3-titres promotionnel vit le jour. Enregistré en 2 journées, il donne un aperçu du 1er album du groupe, intitulé  »Agréable Malaise », prévu pour plus tard. Faute de moyens, mais aussi pour garder une liberté et une emprise artistique totale, le disque sera produit et enregistré par le groupe lui-même. Sortie prévue fin 2010.
On retrouva le groupe sur scène également, sur des scènes parisiennes réputées, comme la Scène Bastille, le Tamanoir à Gennevilliers ou encore le Hard Rock Café. Il eut la chance de partager la scène avec Feverish, Storyboard, Furykane… Les dates électriques de qualité étant compliquées à trouver, le quatuor eut l’idée d’adapter ses chansons en acoustique, afin de compléter son expérience scénique par des bars ou des endroits moins équipés et plus intimistes.

Pour cette rentrée 2010, le groupe fait peau neuve, et relance ses ambitions. Un premier album, un site web entièrement refait, et des pages sur les réseaux sociaux actuels, Sundry retrouvera également la scène, en espérant vivre de nouvelles aventures et faire parler de lui. Un rock contrasté, varié, ambitieux, s’appuyant sur des mélodies imparables et une instrumentation tout en nuances, une recette finalement peu courante, surtout sur la scène rock française.